Le coworking n’est qu’un exemple d’un phénomène plus large, celui des tiers-lieux.
Un tiers-lieu, c’est littéralement « l’espace entre la maison et le travail », un espace de rencontres, d’échanges et de travail coopératif.

On les reconnait à leurs valeurs fortes :

  • la durabilité : autonomie et libre expression
  • la communauté : le partage des mêmes valeurs, incarné par le modèle de gouvernance
  • l’ouverture : l’inscription de ses actions sur un territoire
  • l’accessibilité : la non-discrimination à tout type de projets
  • la coopération : la création de liens sociaux professionnels et hors professionnels.

Cela inclut bien évidemment les espaces de coworking, exemple naturel de ces nouveaux lieux, où l’on travaille, développe des activités, socialise différemment.

Mais il existe également d’autres courants, à qui nous avons voulu laisser une place ici.

Vous y trouverez des projets qui rejoignent les valeurs du collectif Coworking Grand Lyon, mais dont l’ambition est de travailler sur d’autres sujets :

– les FabLabs, qui mettent à disposition des outils à la demande, de l’imprimante 3D à la découpe laser, pour prototyper et développer des projets de fabrication :

– les ateliers partagés, qui mettent en commun des outils dédiés le plus souvent à un métier spécifique : bois, métal, création artistique, couture, etc.

– les Hacker Space, qui visent à créer des lieux d’expérimentation scientifique et technologique.

– et les autres espaces de travail partagés, dont les modèles sont différents du coworking : colocations, centres d’affaires, sous-locations, etc.

N.B : Sur les tiers-lieux, la définition est adaptée du Manifeste des Tiers-Lieux > http://movilab.org/index.php?title=Le_manifeste_des_Tiers_Lieux